Les forêts : un placement confidentiel

Vous avez envie de diversifier votre mode d’investissement ? D’autres types de placement existent et sont rentables par rapport aux livrets et aux assurances-vie, bien qu’insolites. Les forêts peuvent être une source de rendement plus bénéfique que d’autres.

Pourquoi investir dans une forêt ?

Investir dans une forêt, une valeur refuge ? Pour les investisseurs, cette ressource naturelle est devenue une valeur refuge et un placement qui a la côte. En effet, le cours de la bourse continue de grimper alors que celui de la forêt reste assez stable. De ce fait, l’évolution de la transaction sur cet actif a atteint un niveau exceptionnel. Devenir propriétaire d’une forêt est très rentable, mis à part le fait de contribuer à la protection de l’environnement. Cependant, un placement forestier génère un rendement plus modeste et à long terme. Il faut aussi savoir qu’être propriétaire d’une forêt nécessite un savoir-faire et des compétences pour son entretien et son aménagement, sinon les capitaux utilisés peuvent partir en fumée. Le rendement annuel d’une forêt varie entre 2 et 4% selon sa gestion, et dépend de quelques critères (surface, essences plantées, qualité du bois…).

Comment investir dans une forêt ?

En général, la forêt est une valeur refuge qui permet de sécuriser son argent et de créer un patrimoine. Pour y investir, diverses possibilités s’offrent à vous. Vous pouvez acheter directement un domaine forestier privé, puisque les forêts publiques ne sont pas à vendre, mais gérées par l’Etat. Vous pouvez donc devenir propriétaire en acquérant directement la parcelle avec tous les avantages et les risques qu’ils représentent. Toutefois, il existe également des groupements forestiers comme le GFF et le GFI qui contribuent à la constitution, à l’amélioration, à l’équipement et à la conservation de la forêt. La société d’épargne foncière (SEF) quant à elle est sous la tutelle de l’Autorité des marchés financiers (AMF), et bénéficie des réductions ou crédits d’impôt DEFI.

Avantages et risques des placements forestiers

Les principaux risques d’un investissement dans une forêt sont les changements climatiques (tempêtes, ouragans, cyclones…), les incendies, les maladies… Par contre, ce mode de placement d’argent ne nécessite pas de gros investissement, même si le prix à doublé en quelques années, environ 4000 euros par hectare. Par ailleurs, vous pouvez bénéficier d’une réduction fiscale de 25% d’impôt sur le revenu lors d’un abattage et 75% sur la fortune immobilière (IFI), 18% de réduction sur le prix d’achat lors de l’acquisition des terrains.