Acheter un logement neuf sur plan

De plus en plus d’investisseurs souhaitant acquérir un immobilier neuf se tournent vers l’achat sur plan en raison des avantages financiers et fiscaux que cette solution offre. Aussi appelé vente en l’état de futur achèvement ou achat vefa, ce type de contrat consiste à conclure l’acquisition avant même que l’appartement ou la maison ne soit achevé. Incluant des garanties intéressantes et faisant l’objet d’un acte juridique précis, le concept permet également de contrôler le budget, le montant dû étant versé au fur et à mesure de l’avancement des travaux. Découvrez l’essentiel à savoir avant de vous lancer.

Quels sont les avantages d’un achat en vefa ?

Comme la plupart des transactions immobilières, l’achat en vefa comporte de nombreux avantages, mais aussi certaines contraintes à connaître avant de sauter le pas. Sachez ainsi que l’achat sur plan vous permet de bénéficier d’un logement qui répond aux normes en vigueur en termes de règlementation thermique garantissant ainsi une économie d’énergie et une réduction des factures.

Puisque tous les équipements et aménagements sont neufs, vous n’aurez pas à prévoir de grands travaux de rénovation avant plusieurs années. Le paiement échelonné sur plusieurs mois se présente également comme un atout considérable. De plus, vous aurez droit à différents avantages fiscaux octroyés par la législation : exonération taxe foncière, réduction d’impôts, dispositif loi Pinel, etc.

Contrairement à l’achat d’un immobilier ancien, acheter un logement neuf permet aussi de profiter de frais notariaux réduits (2 % dans le neuf contre 7 % dans l’ancien). Pour finir, les nombreuses garanties proposées par le promoteur couvrent les éventuels dégâts suite à la réception des clés : parfait achèvement (1 an), biennale (2 ans), décennale (10 ans), etc. Découvrez plus d’avantages en consultant un site dédié comme www.my-invest.immo.

Comment se déroule l’achat sur plan ?

Pour que le projet d’achat immobilier sur plan se passe dans les meilleures conditions, il faudra respecter différentes étapes. Pour commencer, vous devrez rechercher le programme immobilier neuf qui répond à vos attentes. La tâche n’étant pas toujours simple, le mieux est d’établir une liste des critères déterminants votre choix : type de bien (maison, appart, etc.), taille et localisation, architecture et espace extérieur, environnement autour et commerce à proximité, etc.

Tous ces facteurs pourront vous aider à affiner la prospection, mais le plus difficile c’est d’arriver à se projeter dans le logement une fois qu’il sera construit. L’astuce est d’engager un promoteur qui propose des visites virtuelles ou des plans 3D.

Une fois le bien idéal déniché, il faudra signer un contrat de réservation vefa avec le constructeur. Bien qu’il ne soit pas obligatoire, ce document est recommandé puisqu’il atteste votre engagement et celui du promoteur. Après la signature du contrat, vous disposez d’un délai de rétractation d’une semaine.

Les échelonnements d’un contrat vefa sont strictement indiqués par la loi. Notez bien qu’ils sont à payer en fonction de l’avancement du chantier : 35 % achèvement des fondations, 30 % plancher du haut posé, 5 % toiture, 25 % logement achevé, 5 % remise des clés.

Achat immobilier neuf en vefa : qui contacter ?

Dans le cadre d’un achat via un contrat vefa, vous devrez faire appel à un promoteur immobilier situé dans la région où vous envisagez d’investir. Ce dernier est généralement en charge d’un ou plusieurs programmes immobiliers neuf parmi lesquels vous pourrez choisir. Si vous êtes séduit par l’un des biens en construction, vous pouvez immédiatement signer un contrat de réservation, mais dans le cas contraire, il pourra vous proposer un nouveau projet. Vous pourrez ainsi choisir les personnalisations et chaque composant de votre futur logement.

Il est important de noter que la fiabilité du promoteur garantit la réussite du projet immobilier. C’est donc le premier critère à vérifier lorsque vous choisissez un prestataire. Pensez également à vous renseigner sur d’autres éléments comme la ponctualité de livraison, les éventuels vices ou défauts de construction ou encore la situation financière du promoteur. Pour vous aider durant cette étape, consultez un annuaire des sociétés ou des associations de consommateurs.