Comment investir dans un groupement forestier ?

Le secteur forestier commence à prendre une place importante chez les investisseurs. Depuis ces dernières années, les forêts constituent un élément très important dans le domaine de l’investissement. Selon les derniers résultats, elles ont pu démontrer leur résilience surtout en cette période de crise.

Les conditions pour investir dans le secteur forestier

À ce jour, les groupements forestiers rapportent non seulement des revenus permanents, mais également de nombreux avantages, notamment en matière fiscale. On constate une réduction allant jusqu’à 25% d’impôt sur le revenu. Mais il est à noter que l’investissement dans ce domaine n’est accessible que pour les contribuables disposant d’une domiciliation fiscale en France, d’un capital important et surtout pour ceux qui sont soumis à l’IFI (Impôt sur la fortune immobilière).

Ainsi, l’investissement forestier demande une certaine compétence en la matière. Il est alors recommandé d’avoir des connaissances sur les groupements forestiers. Ce sont des moyens permettant d’accéder à l’investissement, par le biais d’une diversification sur des parcelles de forêts et en assurant la gestion à des spécialistes.

Les méthodes d’investissement

Pour investir dans les bois et forêts, de nombreux moyens sont disponibles. Vous pouvez opter directement pour un achat des parcelles. Toutefois, cette option demande une connaissance particulière dans la recherche des forêts viables et de leurs évaluations afin d’en tirer un prix approprié. Par ailleurs, une bonne gestion accompagnée d’un entretien systématique des bois est fortement requise afin d’obtenir des revenus complémentaires fiables. Dans le cas contraire, cela risque de ne pas être avantageux.

Si vous êtes propriétaires de forêts et que vous bénéficiez d’une assurance contre les intempéries, il vous sera indispensable de prendre en compte le Compte d’investissement forestier et d’assurance ou CIFA. Cela vous permettra de mieux gérer les dépenses sur l’exploitation de la forêt et de placer les sommes qui en découlent. Vous pouvez également y déposer des fonds personnels jusqu’à 30% de la somme des dépôts. La totalité des sommes déposées sur ce compte est exemptée de l’IFI et des droits de succession…

À part ces deux solutions très sélectives, il existe un autre moyen d’investissement bien plus abordable et avantageux. Celui-ci concernera particulièrement les particuliers disposant d’un capital important ou moins important sans pour autant désavantager la gestion directe des forêts. Il s’agit des Groupements fonciers forestiers (GFF) et des Groupements forestiers d’investissement (GFI)

Les GFF et GFI

Le GFF ou groupement foncier forestier, est une société civile œuvrant dans la constitution, l’équipement, le perfectionnement ou la conservation d’un ou plusieurs massifs forestiers, mais surtout dans l’achat des forêts ou des terrains à boiser. De ce fait, l’investisseur devient un partenaire et bénéficie d’une part d’intérêt en rapport avec la vente de bois, ainsi qu’aux loyers de chasse et de pêche. Il s’agit alors d’un groupement forestier administré par une société de gestion agréée, et qui assure l’acquisition de nouvelles forêts, les travaux d’entretien, les dépenses en liaison avec l’exploitation, etc. Ce qui fait que l’investisseur est épargné de tous les éventuels risques qui en résultent. Historiquement, les GFF ont vu le jour en 1954.

Contrairement aux GFF, les Groupements forestiers d’Investissement où GFI font appel publics à l’épargne. Dans ce sens, l’investissement consiste à acquérir des terrains boisés ou à boiser, afin de créer une unité de gestion d’au moins 5 ha. Ce sont les groupements forestiers ou les sociétés d’épargne forestière qui s’occupent de la gestion de ces biens sous une durée de minimum de 15 ans. La réalisation d’un placement en GFI permettra alors aux investisseurs de bénéficier d’une réduction importante d’impôt sur le revenu, d’une fiscalité successorale allégée et surtout d’un placement collectif rentable et valorisé.

En somme, l’investissement forestier dans un GFI est un excellent choix dans la mesure où il s’agirait d’un placement responsable, promettant d’un équilibre avantageux en matière de prise de risque et de retour sur investissement.