L’investissement en nue-propriété : quels avantages ?

Devenir propriétaire d’un immobilier, c’est le rêve de presque toutes les personnes. Mais aviez-vous déjà entendu parler du statut de nue-propriété. Le terme est en réalité si nouveau que vous ne saviez pas où vous mettre de la tête. Bien avant de vous lancer dans l’aventure, vous devriez comprendre les caractéristiques de ce statut en vue d’en tirer le meilleur avantage.

Le nue-propriété, c’est quoi exactement ?

L’achat nue propriété inclut le fait d’acquérir un bien immobilier qui a été démembré. Cela signifie que le droit de propriété sur le bien a été divisé entre l’usufruitier ou celui qui occupe et utilise le bien dans le but de percevoir des revenus tel le loyer et le nu-propriétaire. Le nu-propriétaire ici correspond à la personne qui dispose du bien et celle qui peut la revendre. L’investissement en nue-propriété implique donc le fait de concéder l’usufruit du bien à une tierce personne. Un usufruit qui est limité par le temps soit 10 à 20 ans s’il s’agit d’un programme commercial. En ce qui concerne la vente viagère, l’usufruit ne prend fin qu’au décès de la tierce personne. Une fois cette période arrivée à terme, le nue-propriétaire deviendra le seul et unique propriétaire du bien. Il a alors le droit de l’occuper comme bon le semble, de le louer ou le de le revendre. La question est maintenant de savoir quels sont les avantages d’un tel investissement. Pour en savoir plus, vous pouvez cliquer sur ce lien www.nue-propriete.org.

Le nue-propriété, quels sont les avantages ?

Les avantages de l’achat nue propriété sont assez multiple. Tout d’abord, vous allez pouvoir acquérir un bien immobilier à un prix largement inférieur à sa véritable valeur sur le marché. Cela semble être évident car vous n’allez pas bénéficier de son usufruit total dans l’immédiat. Ainsi, une décote sur son prix vous sera accordée. Son tarif va alors baisser de 30 à 50 %. Ensuite, durant la période de nue-propriété, les entretiens du bien seront à la charge de l’occupant ou de l’usufruitier que ce soit au niveau des parties communes ou privatives. La nu-propriétaire n’aura à prendre en charge que les réparations importantes comme les murs et les voûtes. Il en va de même pour le rétablissement des couvertures et des poutres sans oublier la réparation des clôtures, des murs de soutènement et des digues. N’oubliez que la nue-propriété est aussi un investissement sécurisé et basé sur une capitalisation mécanique au lieu d’un rendement locatif. En d’autres termes, il peut substituer une capitalisation sécurisée et une partie d’impôt net plutôt qu’une rentabilité locative. Souvent la location entraîne un grevée de taxe et de frais interminable tous les mois.

Qu’en est-il de la fiscalité ?

L’investissement en nue-propriété reste un très séduisant dû au fait qu’il vous permettra d’optimiser votre fiscalité. Dans un premier temps, tous vos intérêts liés à l’emprunt seront déductibles sur les revenus fonciers déductibles ou ceux qui ont déjà existé. Cela est valable pendant une période de dix ans sur tous vos revenus fonciers futurs. Sachez aussi que tous les biens acquis en nue-propriété ne se retrouvent pas dans la base imposable de l’IFI. Un autre avantage fiscal de la nue-propriété est que la taxe fiscale est à la charge de l’usufruitier et ceux pendant toute la période du démembrement. En tant qu’investisseur, le nue-propriétaire a aussi le droit de revendre son bien à tout moment. Enfin, à l’issue de la période de démembrement, l’investisseur est dans son droit de conserver son bien et d’en jouir pleinement. Cela signifie que vous pourrez soit l’occuper ou le revendre selon vos envies. Tout pour vous dire qu’en optant pour la nue-propriété, vous avez en réalité tout à y gagner.